Sauvons la planète !

Commission menus : stop au gaspillage alimentaire à la cantine !

Par VIRGINIE PLANTADE, publié le dimanche 30 janvier 2022 17:10 - Mis à jour le dimanche 30 janvier 2022 23:24
DSCN8986.JPG
SLP a été invité mercredi 26 janvier à la commission menus dont le thème était le gaspillage alimentaire.
La mise en place de la récupération des biodéchets a mis en évidence le gaspillage alimentaire à la cantine. En effet l'entreprise qui récupère nos biodéchets chaque semaine les pèse. Le dernier chiffre est tombé :
135 kg d'aliments jetés en 4 jours (300 à 330 repas/jours)
La CPE a décidé de réagir en convoquant la commission menus et en faisant passer un sondage auprès des élèves via les délégués de classe. Le sondage portait sur la quantité servie dans les assiettes et sur la nouvelle formule des repas qui propose systématiquement un choix entre viande et poisson. Enfin, ce sondage donnait la parole aux élèves en leur demandant s'ils  avaient des suggestions à faire.
La commission menus a réuni notre Chef cuisinier, le Chef d'Établissement, l'infirmière, la CPE, les représentants d'élèves et des représentants du club SLP.

 

Synthèse du sondage :

 

Sur 16 classes, 14 sont satisfaites de la formule viande/poisson
Sur 16 classes,  14 classes estiment que les assiettes sont assez remplies.
Notre chef cuisinier rappelle aux élèves qu'ils peuvent demander une assiette plus pleine ou moins pleine selon leur appétit.
C'est le meilleur moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire.

 

Mais le chef cuisinier a aussi ses petits secrets pour éviter de jeter de la nourriture qui n'aurait pas été consommée.
La nourriture qui n'est pas servie peut être resservie le lendemain grâce à une cellule de refroidissement qui en baissant la température de 65° à 1° en moins de deux heures empêchent la prolifération des bactéries.
On peut également transformer les légumes non servis en potage ou servir le lendemain, le riz en salade dans une entrée.
Il peut arriver qu'il y ait durant une semaine le même dessert (yaourts par exemple). Cela a été le cas après la grève où il y a eu peu de repas de servis. Les yaourts ayant été achetés, ils ont été proposés jusqu'à leur date de péremption, pour éviter de les jeter.
C'est aussi pour cela que les menus peuvent changer en fonction de la maturation des fruits et légumes, ou des restes du jour d'avant.

 

Le gaspillage alimentaire coute cher à la planète (production de la nourriture, transport, stockage, conservation, préparation, puis transport et traitement du déchet = ENERGIE et CO2).
Mais il coute cher aussi au collège :
1 mandarine jetée = 20 centimes
1 pain = 15 centimes

 

Certains élèves dans les suggestions du sondage réclament du sel sur les tables, des jus de fruit en boisson, du ketchup ou des sauces en libre-service.
L'Infirmière rappelle que l'équilibre alimentaire est la priorité numéro 1 pour concevoir les menus (avant le gaspillage alimentaire : s'il y avait des frites tous les jours ou des pâtes, les élèves finiraient leur assiette !!!)

 

Le chef cuisinier essaie dans la mesure du budget, de nous servir des produits bios, locaux et de saison. Il a également racheté de la vraie vaisselle pour éviter l'usage de la vaisselle jetable (sauf panne de lave-vaisselle en ce moment !)

 

Le Club SLP s'engage à informer les autres élèves sur le gaspillage alimentaire et à les inciter à faire des efforts. Sensibilisation dans les cours de SVT, affiches et information à la cantine, les élèves se déclarent prêts à être actifs pour réduire le poids des déchets alimentaires. A suivre...