En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Printemps des poètes

"Onomatopées", Sidélia Lafaye, Amandine Puyaubrau

Par AGNES BERTRAND, publié le jeudi 10 mars 2016 16:53 - Mis à jour le jeudi 10 mars 2016 16:53

Déambulation en ville, hommage à Raymond Queneau

Onomatopées

Je marche dans la ville, et j’entends des voitures qui klaxonnent, tututut.
Des femmes qui marchent sur des pavés, clap clap clap.
Le chien d'un passant qui aboie, ouaf ouaf ouaf.
Je continue mon chemin et croise deux hommes qui discutent, bla bla bla.
En arrivant au parc, j’aperçois un enfant faisant des ricochets à l'étang, plouf plouf plouf.
Et des canards s'y baignent, coin coin coin, un vieux monsieur nourrit des pigeons, rou rou rou rou.
Un enfant pleure au loin, ouin ouin, une voiture démarre, vroum vroum.
Un avion passe bien bas, brrrrrrr, un camion recule, bip bip bip bip.
Une femme boit, glou glou glou, je m'avance vers la sortie et pousse la grille, hiiiiiiiii .
J'arrive devant une maison et sonne, ding dong, je m'en vais.
Je me retrouve devant la tour Effeil avec tous ces touristes, bla bla bla.
Les lampadaires s'allument, clic clic clic, et comme par magie tout s'arrête autour de moi.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Ma ville