En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Printemps des poètes

"Négativité", Valentin Moury

Par AGNES BERTRAND, publié le jeudi 10 mars 2016 16:46 - Mis à jour le jeudi 10 mars 2016 16:46

Déambulation en ville, hommage à Raymond Queneau

Négativité

Je ne courais pas, je ne rampais pas
Je marchais, mais pourquoi marcher, où allais-je ?
Je n’allais nulle-part je déambulais.
Je déambulais seul, seul dans ma tête.

Je déambulais seul, seul dans une ville sombre.
Je déambulais seul sans rien ni personne.
Je déambulais seul et rien ne m'enchantait.
Je déambulais seul et rien ne m’arrêtait.

Les bâtiments n'avaient aucune couleur
Je ne marchais pas bien, je trébuchais.
Les lampadaires n'éclairaient pas cette rue
Rien ni personne ne pouvait être joyeux

Les bus n'étaient jamais beaux ni en avance.
Il n'y avait jamais de silence ni de calme
Il n'y avait pas de citoyenneté, aucune.
Aucun drapeau n'était accroché, pas de symboles.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Ma ville