En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Printemps des poètes 2014

Question urbaine

Par VALERIE VERVAECKE, publié le mardi 25 février 2014 19:46 - Mis à jour le mardi 25 février 2014 21:40

Comment ai-je fait pour arriver ici ?

Là n'est pas la question,

Mais comment une ville,

Peut être comparée à un cadavre en décomposition ?

Une victime dépourvue d'identité,

Morte et sale,

Habitée par la terreur sauvage,

Qui arrivait à faire peur au soleil,

Qui lui donne juste

Une faible lumière lunaire.

Un silence agaçant,

lourd et bruyant,

Commençait à se faire détester.

Comment ai-je fait pour arriver ici ?

Là n'est toujours pas la question que l'on doit se poser,

Mais comment une ville déserte,

Peut être saturée d'embouteillages,

Dans de si grandes avenues émergées de la solitude ?

Comment ai-je fait pour arriver ici ?

Non, la question qui se pose ici est comment ma ville d'enfance

Est devenue la ville de mes cauchemars

Les plus dangereux et ténébreux

Avec les inhumanités cachées dans les coins.

Cette ville a perdu son âme et a laissé place

A la ville fantôme de mon cauchemar.

EDEN

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Les poèmes de la ville