En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Printemps des poètes 2014

On peut encore changer

Par VALERIE VERVAECKE, publié le mercredi 26 février 2014 20:58 - Mis à jour le dimanche 16 mars 2014 15:32

Quand j'arrivai,

Encore qu'arriver est un bien grand mot,

Je vis une urbanisation anarchique,

Des rues sombres et une pollution abondante,

Dans une ville peu accueillante.

 

Le panneau de l'agglomération passé,

Vers une place je me dirigeai,

Et une horreur j'ai contemplée.

 

C'est une dure réalité,

Voici ce que l'humanité peut faire,

Le seul vestige d'un temps à jamais perdu.

 

Un seul arbre à moitié mort,

Le reste à l'agonie de la pureté de la Terre.

 

Depuis ce jour j'ai décidé,

En bravant l'avis de mes proches,

Je suis allé les voir et me suis engagé.

Aujourd'hui je retourne dans cette ville,

Et je contemple une immense beauté,

La Nature a enfin repris son règne.

 

Maintenant elle peut prospérer,

C'est un combat gagné,

Mais il est temps pour l'humanité de changer.

 

Nous pouvons sauver la Terre. Ensemble.

Jean-François C.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Les poèmes de la ville