En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

ARCHIVES DES PROJETS

Printemps des poètes

Devinez

Publié le vendredi 19 février 2016 15:18 - Mis à jour le samedi 5 mars 2016 17:32

Tu regardes s'élever autour de toi tes semblables,

Tu nous regardes de haut impassible à nos scandales,

Il te reste du passé ce petit bout de verdure,

Et cette étendue d'eau qui au fil du temps change ton allure,

 

De cette ville tu es la vedette,

Tel un roi de ta hauteur tu nous guettes,

Nous confondre  à une fourmilière est pour toi si facile,

D'ailleurs n'en sommes-nous pas une sur cette île, ton île

 

De ces hauts arbres tu es le plus grand,

tu regardes en bas la vie d'animaux parfois paisible,

parfois sordide

En bas la loi de la jungle est omniprésente,

suffocante

 

L'expression de ton visage nous ne pouvons lire

mais la pitié comme sentiment doit te submerger,

 

Tu as vécu avec le temps l'effondrement de tes frères,

Tu ne donnais pas cher de tes murs jusqu'à ce que tu nous voies nous révolter,

 

Au fil du temps au fil des années,

Nous comprendre tu as essayé;

Et même si cette tache ne fut pas un grand succès,

Tu cohabites aujourd'hui avec nous paisible et aimé.

L'Empire State Building

Alysson LAUDE

Amélie FAUR

Catégories
  • Ma ville